Rechercher
  • Acuseminars

L’âme de l’Automne

Dernière mise à jour : 30 oct.

L’automne arrive comme une douche écossaise en alternant les bouffées de chaleur, les frissons du froid matinal, la pluie ou le vent. Les jours raccourcissent, les nuits rallongent, la lumière de l’été commence à nous manquer. Le rythme accéléré de nos journées de travail laisse peu de place pour voir nos amis ou étudier.


Pourtant, le Soleil resplendit toujours même quand nous ne le voyons pas, au-dessus d’un ciel plombé ou derrière les intempéries et les orages. Ses rayons se diffusent continument à travers les rideaux qui le cachent, créant parfois un arc-en-ciel, ou se manifestant de façon plus subtile, si nous restons suffisamment attentifs pour les entrevoir.


Le rayon de Soleil qui perce les nuages est un symbole ultime de l’espoir et de la foi. Nous pouvons perdre confiance au cœur d’une tempête en oubliant que le soleil existe parce que nous ne le voyons pas. Inévitablement, sa lumière reviendra et avec elle des beaux jours dans lesquels nos soucis disparaitront. Sa perception subtile nous permet de rester centrés quelles que soient les circonstances.


Cette perception subtile nous relie tous, comme une communication d’âme à âme. Elle permet de nous comprendre au-delà des mots, comme le langage imperceptible d’une maman avec son bébé, ou notre union avec la nature et tout ce qui la peuple. Mais qu’est-ce que l’âme et surtout quel est son langage ? Une vibration, une étincelle qui anime tout notre être, et fait battre notre cœur ? Un rayonnement intérieur qui s’exprime à travers chaque souffle, chaque regard, chaque geste ? Le toucher, la présence, la façon d’être, la tendresse ?


C’est un langage que nous comprenons instinctivement, l’expression de la vérité, de la franchise, sans passer par aucune couche superflue ou artificielle. On ne peut ni tricher, ni camoufler. La musique de la Nature ne connaît pas de fausses notes.


Comment alors cristalliser ce langage en mots, en phrases et l’incarner dans la physiologie du corps avec qui il interagit ? Comme l’art permet de capturer le subtil arc-en-ciel, l’acupuncture permet de faire surgir l’énergie contenue à l’intérieur de l’organisme et la condenser dans une intention thérapeutique.


La pratique de l’acupuncture, pour moi, n’a pas de langue ni de limites, car c’est une forme de communion, un processus alchimique de cristallisation des pensées et des sentiments, et surtout de l’Amour.


Les points d’acupuncture sont les vecteurs de tout ce que nous ressentons, à travers lesquels percent notre lumière intérieure et celle du monde qui nous entoure. J’espère du fond du cœur que les petits rayons des points pourront vous apporter le Soleil à travers les nuages de votre quotidien. Et notre rôle des thérapeutes est de garder cet image constamment dans nos coeurs et transmettre à notre entourage et aux patients pour que dans les moments de la détresse, frequents dans cette période de l’année, ils puissent s’accrocher à la corde invisible des rayons du Soleil.


Le point-clé de ce mois est le point « Branche Cassée » (P7)

- C’est le point de la Communication (Lo) du méridien des Poumons, associé à l’automne, les sensations d’angoisse, de tristesse, de deuil, la peur de la solitude et de la séparation. Les « antidotes » positifs qui renforcent le méridien des Poumons sont le courage, la justice, l’organisation, la planification, la capacité à s’informer pour mettre en ordre tous les projets.

- C’est aussi le point-clé du méridien extraordinaire « Vaisseau Concepteur » (Ren Mai), associé à la créativité et la procréation, car il concerne la conception des œuvres d’art, des nouveaux projets et des enfants.

Je vous invite à stimuler ce point tous les matins avant de mettre vos chaussures, car une petite action porte de grands résultats à condition de le faire régulièrement. On peut utiliser le Moxa, l’acupuncture ou juste appuyer sur ce point et le masser pendant 30 à 50 secondes jusqu’à déclencher une sensation de chaleur, signifiant que le point est activé.


On peut associer ce point avec le point-source du méridien du Gros Intestin « Union des Deux Vallées » (GI4) afin de renforcer la protection immunitaire et protéger les voies respiratoires contre les infections ORL et la toux, fréquentes à cette saison. Le nom de ce point, associé à sa localisation au fond de l’articulation entre « la vallée du pouce et la vallée de l’index », représente aussi un message symbolique. « L’union des deux vallées » symbolise l’union du subtil et du matériel, de l’âme et du corps. En tant que « deuxième cerveau », le gros intestin concerne le processus de la somatisation des émotions et leur transformation en réactions physiques. Les méridiens des Poumons et du Gros Intestin assurent ensemble les échanges avec le monde extérieur à tous les niveaux : physique, émotionnel et spirituel.


Bon et heureux mois d’octobre, les cœurs réchauffés par la chaleur de l’amitié, la lumière des connaissances et le soleil à travers les nuages.


Nadia et l’équipe Acuseminars


Nos formations 2022

Nos formations en ligne

16 vues0 commentaire