Rechercher
  • Acuseminars

"La symphonie des méridiens du corps" (Parution le 13 oct. 2020)

Depuis très jeune, je suis fascinée par les noms des points, comme les codes secrets qu'il faut savoir déchiffrer pour accéder aux connaissances ancestrales. Les textes chinois anciens cachaient les clés, dispersées dans les profondeurs des annales, et souvent enterrées dans le labyrinthe d'idéogrammes qui évoluaient avec le temps. Comme les recherches archéologiques, il fallait remonter aux sources du langage chinois ancien, tout en connaissant le contexte historique des époques quand ces textes étaient écrits, se plonger dans les évènements et les coutumes des dynasties et les courants philosophiques, mais aussi apprendre la vie personnelle des auteurs. Par exemple, deux points du méridien de la Vésicule Biliaire portent un même nom : "Les yeux qui pleurent de la tête" (VB-15, Tou Lin Qi) et "Les yeux qui pleurent de la jambe" (VB-41, Zu Lin Qi). Au premier regard, l'utilisation de ces points semble simple : on peut les stimuler pour réguler le larmoiement, par exemple, en cas d'allergie. Mais en plongeant dans le contexte historique, la signification allégorique de ce nom prend une tout autre ampleur, qui explique une telle importance de leur rôle, que les anciens l'avaient désigné à la fois aux deux points du méridien de la Vésicule Biliaire. En effet, il faut avoir du courage pour changer de vie, pour sortir du confort de la maison familiale, entreprendre une nouvelle route, partir vers l'inconnu.

Parfois, les évenements nous obligent brutalement à changer de vie, nous poussent à partir. C'est très difficile de prendre une telle décision, d'abandonner le nid avec les habitudes, les personnes proches et l'environnement. Mais ça ne sert à rien de résister, car le changement est inévitable. Alors, on mobilise toutes nos forces et notre courage pour prendre une telle décision d'accomplir un changement fondamental. Le méridien de la Vésicule Biliaire, comme le général de guerre, commande la prise de décision et le passage imémdiat à l'action pour le réaliser. Et en ce moment crucial de la vie, nous avons la catharsis, la décharge émotionnelle, comme un soulagement, une libération, quand nous laissons tomber le poids des épaules. Et les larmes s'écoulent pour exprimer et décharger nos émotions. En réalité, les deux points "Les yeux qui pleurent" du méridien de la Vésicule Biliaire nous aident à changer de vie, à entreprendre les changements nécessaires pour évoluer et réaliser le but de sa vie, glisser sur les ailes du "vent des changements" avec légèreté et confiance, libérés de la peur de l'inconnu.

Avec tous mes vœux de bonheur et d’amour. Docteur Nadia volf

12 vues0 commentaire