Rechercher
  • Acuseminars

Le naufrage de la peur ?

Les périodes de transition sont des phases nécessaires à l’évolution qui sont des moments d’une fragilité particulière. Comme le nageur expérimenté qui affronte les courants pour traverser une rivière, le passage d’un ancien à un nouveau système conduit fatalement à l’affrontement rude des forces de résistance. Le changement de paradigme déstabilise le système hiérarchique en place qui réagit pour défendre ses intérêts établis. Le seul moyen de passer outre est de mobiliser soudainement toutes les forces et d’accélérer le mouvement. Les noms de certains points d’acupuncture symbolisent la période de transition. C’est le cas des points « Passage Virant » (GI6, Pian Li) et « Transition Mouvante » (F2 Xing Jian), qui symbolisent le phénomène naturel et instable des sables mouvants. Leur dangerosité vient de leur apparence de sol lisse et résistant, qui peut se rompre et devenir liquide et visqueux sous l’effet d’une contrainte, emprisonnant le malheureux qui s’y est engagé. La stimulation de ces points aide l’organisme à mieux s’adapter à ces périodes importantes et difficiles. Dans ces moments critiques, la force d’esprit est le seul guide. Le libre arbitre nous autorise à avancer malgré les dangers. Le seul facteur qui peut bloquer le mouvement en avant est la peur. La peur ou la panique nous figent, immobilisent notre volonté, nous font perdre tous nos moyens et particulièrement notre confiance. La peur nous empêche de réfléchir, et sans nos capacités de penser librement, nous perdons par définition le sens humain. René Descartes affirmait en 1637 « « Je pense, donc je suis ». Quand nos pensées sont figées par la peur, on cesse d’exister en tant qu’humain, on devient capable d’actes inhumains, le mal absolu devient possible. L’histoire nous montre de nombreux exemples de pouvoirs, d’asservissements, de trahisons, d’injustices ou de violences générés par la peur. Le cheval effarouché se cabre, jette son cavalier à terre et fuit au triple galop dans n’importe quelle direction à travers les buissons. La peur annihile les convictions, l’initiative ou le droit de penser différemment. L’inquisition brûlait les hérétiques, le régime soviétique envoyait les dissidents aux goulags, aujourd’hui on vire simplement de leurs fonctions les courageux hétérodoxes qui osent à exprimer leur opinion différent de celui imposé par « le système ». Les moins courageux qui taisent ce qu’ils pensent tombent malades de la peur qui affaiblit leurs défenses immunitaires. Les peurs qui se diffusent durant la pandémie du Covid-19 nous rendent ainsi plus vulnérables et aggravent les risques et le pronostic, comme nous l’ont montré toutes les expériences dans ce domaine. Les remèdes contre la peur Les textes traditionnels identifient 5 Peurs, en les associant aux méridiens d’acupuncture, et proposent des solutions pratiques pour les neutraliser afin d’éviter leurs effets néfastes sur le corps et l’esprit. La stimulation des points d’acupuncture (par la pression, le moxa, les huiles essentielles ou l’acupuncture) aide à maitriser la peur, à retrouver la conscience et le courage pour se transformer. 1. La peur des changements de vie (imposés par le confinement) est associée avec les méridiens du Foie et de la Vésicule biliaire : points F5 « Le canal de ver», VB37 « La Porte de la Lumière », « Les Yeux qui pleurent » VB41 et VB15. 2. La peur de perdre le contrôle sur les événements (on ne sait pas combien de temps ça va durer, ni quelles autres mesures nous allons devoir subir) est associée avec les méridiens du Coeur et du Péricarde : les points C6 « La Crise Interne », MC4 « La Porte de la Crise », MC6 « Barrière Interne ». 3. La peur de fréquenter d’autres personnes pour ne pas contracter la maladie, la peur de dire ce qu’on pense, d’avoir une autre opinion, de désobéir aux règles, est associée au méridien de la Rate et du Pancréas : points Rt 4 « Grand-père - petit-fils, E42 « Réalisation du Plan », E23 « Grande Réflexion ». 4. La peur d’être abandonné, d’être isolé (comme les personnes âgés dans les maisons de retraite) est associée au méridien des Poumons : points P7 « Branche Cassée », P10 « Au bord du poisson », P6 « Ouverture d’Enfant ». 5. La peur de la mort et de la maladie, la peur pour ses proches, la peur du mystère (ne pas connaitre toutes les caractéristiques du virus, ni le traitement efficace, ni quand il disparaîtra, ni combien du temps durerait la maladie, ni ses risques exacts, ni des bénéfices et dangers de la vaccination potentielle) est associée au méridien des Reins : points R4 « Grand Cloche », R6 « La Mer Calme », R8 « La porte de la Croyance ». En collaboration avec le le méridien de la Vésicule Biliaire le méridien des Reins fait barrière contre la peur, tandis que le méridien de la Vésicule Biliaire renforce le courage pour ne pas avoir « froid aux yeux » : points VB38 « Assistance d’Action » et VB39 « Cloche Suspendue ».

Avec tous mes vœux de bonheur et d’amour. Docteur Nadia volf

41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout