Rechercher
  • Acuseminars

Le secret du point C6 "La crise interne"

Il y a une dizaine d’années, j’ai rencontré un jeune étudiant syrien du nom de Radj. À l’époque, il étudiait la littérature à la Sorbonne. Il est venu me consulter pour un problème de transpiration durant les examens. Très émotif, l’eau coulait littéralement sur sa peau à chaque épreuve, ses copies étaient tellement mouillées que l’encre se diffusait sur le papier en laissant d’énormes taches bleues à la place des mots. Les oraux étaient un moment encore plus difficile, quand Radj se trouvait complètement bloqué devant l’examinateur, n’arrivant plus à parler du tout ou bégayant, sa gorge comme serrée par une corde invisible, les mots ne sortaient plus. Il était pourtant extrêmement brillant et érudit, il animait souvent les soirées entre amis où il aimait partager ses connaissances inépuisables de littérature et d’histoire. Son rêve était d’enseigner et devenir professeur à l’université de Damas, sa ville natale. Ce simple problème de transpiration pouvait à lui seul briser ce rêve. Nous avons entrepris une stratégie d’acupuncture pour renforcer sa capacité à gérer le stress et stabiliser les réactions neuro-végétatives, origine des spasmes de la gorge et des transpirations. Je lui ai montré un point pour soulager ces symptômes en cas de crise lors d’une situation particulièrement stressante: le point « La crise interne » - le point-crise du méridien du Coeur (C6). Outre l’action symbolisée par son nom, protéger l’organisme, et en particulier le système cardiovasculaire dans toute situation critique, ce point a une localisation très avantageuse. Il se trouve à 1 travers de doigt au-dessus du poignet du côté du petit doigt. On peut ainsi le stimuler de manière très discrète en appuyant sur le poignet sans que personne ne s’en aperçoive. Vous pouvez simplement joindre vos mains pour activer ce point sans qu’une personne en face de vous ne le remarque. Traditionnellement, ce point était toujours indiqué en cas de troubles de la parole et de transpirations d’origines diverses. Mais en tant que point-crise du méridien du Coeur, son action primordiale concerne l’état de la Conscience et des états émotionnels attachés au spectre privilégié du méridien du Coeur. L’astuce a bien fonctionné. Pendant chaque épreuve et chaque examen, Radj appuyait soigneusement sur le point « la Crise Interne » et pouvait alors s’exprimer librement sans bégayer ni transpirer. Il a fini ses études avec brio, major de sa promotion. Je l’avais perdu de vue et je savais seulement qu’il avait réalisé son rêve et était devenu professeur de littérature française à l’université de Damas. Des années plus tard, je vois dans la salle d’attente son visage familier. Radj avait beaucoup changé, le beau jeune étudiant était devenu un adulte, qui me semblait particulièrement amaigri, épuisé et approuvé. Il était venu me remercier de lui avoir appris le point « La crise interne », persuadé qu’il lui avait sauvé la vie. Persécuté par le régime politique qu’il avait dénoncé publiquement, il avait du traverser la frontière du Liban à pied pour trouver refuge pour lui, sa femme et leurs deux enfants. Ils avaient utilisé des faux passeports pour pouvoir sortir de la Syrie. Au moment du contrôle de police, ses symptômes sont revenus, une transpiration abondante mouillait ses mains, si tremblantes qu’il n’arrivait pas a sortir les passeports de sa poche. Sa voix était totalement bloquée. Son système nerveux n’arrivait pas a surmonter ce moment de stress très puissant et ses émotions allaient le trahir. Juste devant les policiers, de toutes ses forces, Radj a appuyé sur le point « La crise interne » sur son poignet. Immédiatement, sa gorge s’est desserrée, l’air a pu rentrer dans ses poumons, il a pu parler calmement. Ses mains se sont arrêté de trembler et leur moteur a disparu. Il a pu donner les passeports au douanier sans montrer ses angoisses et ses peurs. Il a pu prendre l’avion pour Paris avec toute sa famille, où ils ont été reçus et hébergés en tant que réfugiés. Depuis, il a donné plusieurs conférences à la Sorbonne. Lors de toutes ses présentations, il appuyait toujours discrètement sur le point « La crise interne ».  Ainsi, soyez toujours sereins, vous disposez à tout moment à votre poignet d'un bouton activant un bouclier vous permettant d'affronter toutes les crises que vous pourriez rencontrer sur le chemin de votre vie. Ne l'oubliez pas au bon moment !

Avec tous mes vœux de bonheur et d’amour.

Docteur Nadia Volf

46 vues